Pour la première fois, à l'occasion du Forum des associations de la ville de Ramonville, le CULTe a proposé un serveur wifi autonome.

Ce serveur est essentiellement constitué d'un ordinateur portable relié à un point d'accès wifi. Ci-dessous le résumé de la configuration.

Point d'accès wifi

Le configuration du point d'accès wifi est simple, elle a été testée aussi bien avec un AP SMC qu'avec un Bullett2 sans problème.

Par défault, ces AP ont une adresse IP sur le réseau 192.168.1.x, alors que nous utilisons le plus souvent pour nos communications le réseau 192.168.0.x. Il suffit donc en général de remplacer 0 par 1 ou réciproquement pour passer de la config réseau standard à la config de l'AP au cas ou un reset de l'AP serait nécessaire.

Fonctionnement de l'Access Point (AP)

Il faut bien comprendre qu'une AP fonctionne en même temps dans deux situations:

  • vis a vis de son serveur, en réseau avec IP fixe. Ici nous avons choisi 192.168.0.112 pour le serveur et 192.168.0.13 pour l'AP
  • vis a vis des clients qui se connectent par wifi comme un "pont" c'est à dire de façon transparente. Un téléphone portable ou un ordinateur wifi cherchant à se connecter sur le réseau wifi de l'AP voit essentiellement le serveur. Il y a donc un seul réseau, mais il faut fournir des IP forcément dynamiques aux clients, il faut donc absolument un serveur dhcp (et un serveur DNS).

Nous avons choisi, au moins pour ce premier essai d'utiliser le PC serveur comme dhcp et dns pour pouvoir utiliser n'importe quelle AP, même très basique.

Configuration de l'AP

Configurée comme AP simple (il y a d'autres possibilités), mot de passe (à choisir, pour les tests login culte mdp root usuel du CULTe), IP fixe 192.168.0.13/24, passerelle 0.0.0.0 ou 192.168.0.112 (ca semble indifférent).

Configuration du PC comme serveur isolé

Notre PC n'est pas connecté à Internet, il ne peut donc se référer à aucun serveur dhcp ou dns externe.

Toutes les adresses demandées par le client et non locales doivent renvoyer sur la page de garde locale (un téléphone portable est très mal commode pour taper une URL).

Config de base

Notre but final étant d'utiliser une antenne extérieure (sur le toit du local), nous n'utiliserons pas le wifi interne du PC même s'il en a un. Le plus simple est d'effacer la configuration de la carte wifi pour éviter les mélanges de connections.

Le PC de test est installé avec openSUSE.

La connection gigabit ethernet est configurée comme 192.168.0.112/255.255.255.0/CULTe (module matériel tg3) - option globale: gestion par ifup (pas de "Network Manager").

Pour relancer le réseau au besoin, les commandes sont:

 rcnetwork restart
 rcnamed restart
 rcdhcpd restart

Serveur DHCP

Dans YaST, module serveur DHCP (attention, si tous les modules ne sont pas installés il faut à cette étape une liaison au net pour pouvoir installer ce qui manque), IP serveur de nom primaire 192.168.0.112, gateway 192.168.0.112 (la même chose). Bail 4h bien suffisant pour cet usage.

Démarrage au démarrage du PC, carte eth0 (gigabit)

DHCP dynamique de 192.168.0.50 à 192.168.0.80 (une trentaine d'IP semble suffisante).

Serveur DNS

Le gestionnaire de DNS s'appelle "BIND", mais le démon (l'exécutable) s'appelle named (name daemon).

La configuration est dans /etc/named.conf (il y a un module YaST, mais notre config étant très spéciale, il est plus commode de travailler à la main).

On voit dans ce fichier que le répertoire de stockage des configs named est /var/lib/named.

On remplace dans /etc/named.conf la zone racine de type "hint" par une zone racine de type "master" afin que BIND se comporte comme un serveur racine autonome:

Zone "." in {
     type master;
     file "root.culte";
     };

et on crée un fichier /var/lib/named/root.culte décrivant le contenu de la zone racine:

$TTL 1w
@       IN SOA culte. root (
                42
                2D
                4H
                6W
                1W  )
        IN NS culte.
culte   IN A 192.168.0.112
*       IN CNAME culte.

Ainsi toute requête DNS de type A (adresse) renvoie comme réponse l'adresse IP du serveur, et dans un navigateur n'importe quel nom de domaine aboutit sur le site web du serveur.

Site web

Sous openSUSE, les sites par défaut sont dans /srv/www/httpd, c'est donc là qu'il faut placer les pages web à servir.

Changer de thème

La vie du site, les dernières modifications:

Notre local: