Pour qu'un ordinateur fonctionne, il faut qu'on lui adjoigne des logiciels. Si vous partez avec un disque dur vierge, vous devez installer un système d'exploitation, ensemble de programmes qui va savoir gérer le disque dur, mais aussi la mémoire vive, le clavier, l'écran, les autres disques...

Ce système est constitué d'un noyau ("kernel", en anglais) qui assure toute la communication en langage informatique avec le matériel disponible, et des routines utilitaires accessibles à l'administrateur de la machine.

Ce n'est que plus tard que l'on pourra envisager d'utiliser un traitement de texte ou un navigateur internet.

Linux est le noyau libre le plus connu, il y en a d'autres. A l'époque de Richard Stallman, les noyaux étaient très spécifiques aux différents ordinateurs, Richard et ses amis ont donc commencé par programmer les utilitaires et ont choisi comme symbole le GNU (l'animal à bosse, qui leur paraissait sympathique). Chaque fois que vous utilisez une commande sur un système libre vous avez 95% de chances d'utiliser des programmes GNU.

GNU/Linux est donc un système d'exploitation libre de type Unix, multi-tâches et multi-utilisateurs pour machines à processeurs 32 et 64 bits, ouvert sur les réseaux et les autres systèmes d'exploitation.

Parmis les autres systèmes d'exploitation on peut citer Windows (bien sûr) ou OS X (sur Mac), mais OS X étant une variante d'Unix est très proche de Linux, on peut donc dire que, pour l'essentiel, le monde des ordinateurs personnels est partagé entre Windows et Unix.

Une chose essentielle à comprendre à ce niveau est que pour faire tourner des programmes Windows il faut Windows, que pour faire tourner des programmes Unix il faut une variante d'Unix, par exemple Linux.

Windows et Unix/Linux peuvent cohabiter sur une même machine, à condition d'utiliser soit l'un soit l'autre ("double boot"), ou d'utiliser un émulateur.

Changer de thème

La vie du site, les dernières modifications:

Notre local: