L'initiateur de tout ceci est Richard Stallman qui, un jour, décida qu'il était immoral de faire payer des logiciels.

Il doit être possible, disait-il, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.

Richard, qui parle très bien le français vient souvent en France. En Juin 2002 il était à Toulouse à l'invitation du CULTe, en Juin 2007 à l'invitation de Toutlibre.

Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la Free Software Foundation - Fondation pour le logiciel libre, avec des ramifications en Europe et, bien sur, en France.

Ceci dit, cette position soulève de nombreux problèmes, en particulier concernant une juste rémunération des auteurs originaux du programme. La communauté des logiciels libres ("open source" en franglais) est donc divisée en différents groupes.

Le CULTe, quand à lui, essaie de respecter l'esprit du logiciel libre, dans la mesure de ses moyens et de sa compréhension, mais aussi avec un impératif de tolérance envers les opinions de chacun.

Changer de thème

La vie du site, les dernières modifications:

Notre local: